Prévention des conflits intercommunautaires : Vers une économie mutualisée et une amélioration de la gouvernance foncière en Guinée Forestière

A Nzérékoré, le17 Février 2021, le gouvernement guinéen, avec l'appui des Nations Unies a lancé un projet de "prévention des conflits intercommunautaires.

Ce projet est financé par le Fonds de Consolidation de la Paix (PBF) et sera mis en oeuvre par des acteurs de la région forestière, avec l’accompagnement du Programme Alimentaire Mondial (PAM), du Fond des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) et du Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme (ONU Droits de l’Homme). Il vise principalement à prévenir les conflits intercommunautaires par une économie mutualisée et l’amélioration de la gouvernance foncière.

La première réunion du Comité de Pilotage de ce projet a été organisé à Nzérékoré, le 16 février 2021, sous la présidence du conseiller principal du Ministère de l’Agriculture, en présence du Directeur de cabinet du Gouvernorat de la Région Administrative de Nzérékoré, des préfets, des secrétaires généraux des collectivités décentralisées et des maires des zones de mise en œuvre du projet.

Le lancement officiel du projet sur le terrain, suite au Comité de Pilotage, a été assuré par le conseiller diplomatique à la Primature dans la commune rurale de Koulé, située à une quarantaine de kilomètres de Nzérékoré.

Ces rencontres qui ont réuni les autorités administratives (nationale, régionale, préfectorale et communale) et les acteurs de la société civile, ont servi de cadre pour échanger autour des objectifs du projet et des modalités de son opérationnalisation. Une délégation de l’équipe pays des Nations Unies, conduite par le Coordinateur Résident, Dr Vincent MARTIN, accompagné par les représentants résidents du PAM, de la FAO, de ONU Droits de l’Homme et cadres du bureau du Coordinateur Résident a pris part à ces activités.

Ce sont trois préfectures de la région de Nzérékoré (Beyla, Lola et Yomou) qui seront les bénéficiaires de ce projet. La délocalisation de la réunion du comité de pilotage, la première fois depuis 15 années d’interventions du PBF, a favorisé une implication active des acteurs locaux qui ont manifesté leur adhésion à cette initiative.

Selon le maire de la commune rurale de Koulé « ...plus que jamais, nous mesurons l’importance du vivre ensemble dans notre communauté, depuis les dernières violences survenues à Koulé en mars 2020, avec tous les dégâts constatés ... ». Dans le même esprit, un jeune bénéficiaire du projet Foniké* renchérit : « Avant, mon village était indexé [stigmatisé] mais grâce à ce projet, nous réussissons à changer cette perception».

Par ailleurs, le projet de prévention des conflits capitalisera sur une dizaine d'initiatives portées par le PBF dans la région forestière depuis 2019, pour fortifier et développer une véritable synergie d'actions et assurer la complémentarité des interventions dans l’esprit ‘’Unis dans l'action’’. 

La réalisation des travaux du comité de pilotage et de lancement de ce projet a coïncidé avec la résurgence de l’épidémie à virus Ebola dans la sous-préfecture de Goueké et dans la commune urbaine de Nzérékoré. Dans ce contexte spécifique, le projet a servi de support pour la mobilisation rapide du Système des Nations Unies, profitant de la présence du Coordonnateur Résident et de chefs d'agences, ainsi que d'une équipe d'experts. Aussi, les facilitateurs, formés dans le cadre de l'appui à la participation des jeunes à la prévention des conflits en période électorale et la pérennisation des synergies locales des acteurs de paix,  ont été mis à contribution pour la riposte Ebola, notamment sur les aspects de sensibilisation à l’endroit des communautés.

Entités des Nations Unies impliquées dans cette initiative
FAO
Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture
HCDH
Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme
PAM
Programme alimentaire mondial